Space Invaders Logo

[Critique] Iron Man 2 (Jon Favreau)


Iron Man 2, durée 1h57, sortie cinéma le 28 avril 2010, réalisé par Jon Favreau, avec Robert Downey Jr., Don Cheadle, Scarlett Johansson, Mickey Rourke, Gwyneth Paltrow, Sam Rockwell, …

En 2008 sortait Iron Man, premier du nom, adaptation d’un comic-book Marvel créé en 1963 par Stan Lee. La présence de Robert Downey Jr. dans le rôle de Tony Stark en avait étonné plus d’un, dont moi, mais le pari avait été relevé haut la main et c’est avec une certaine impatience que j’attendais la sortie du second volet sobrement intitulé Iron Man 2

Le monde sait désormais que l’inventeur milliardaire Tony Stark et le super-héros Iron Man ne font qu’un. Malgré la pression du gouvernement, de la presse et du public pour qu’il partage sa technologie avec l’armée, Tony n’est pas disposé à divulguer les secrets de son armure, redoutant que l’information atterrisse dans de mauvaises mains. Avec Pepper Potts et James « Rhodey » Rhodes à ses côtés, Tony va forger de nouvelles alliances et affronter de nouvelles forces toutes-puissantes…

Nous retrouvons Tony Stark (incarné par un incroyable Robert Downey Jr.) six mois après les événements du premier film. Le monde entier connait désormais son identité secrète et ce dernier en profite pour exposer sa vie dissolue à la vue de tous. Malheureusement pour lui, en pleine organisation de la Stark Expo, Tony va être confronté au passé de son père sous la forme de Whiplash/Ivan Vanko (Mickey Rourke, dont je n’attendais pas grand chose mais qui réussit à s’imposer), à la maladie, ainsi qu’à la pression des militaires qui aimeraient bien mettre la main sur la technologie des armures. Toujours accompagné de sa fidèle Pepper Potts (Gwyneth Paltrow) qui ne tardera pas à reprendre les rênes de l’entreprise, Tony Stark/Iron Man devra également tenir tête au patron de la société concurrente, Justin Hammer (Sam Rockwell), tout en préservant tant bien que mal son amitié avec le Colonel Jim Rhodes (Don Cheadle).

[dailymotion xd4vsv]

Vous l’aurez compris, le scénario part dans tous les sens et nous pond des pseudo intrigues à tout va, à tel point que le pourtant charismatique Whiplash passe plus ou moins à la trappe. La majeure partie du film tourne autour des problèmes de Tony Stark (maladie, alcool, déprime, narcissisme) mais également de son génie; du coup, certaines personnes trouveront dommage de le voir plus souvent à visage découvert qu’en armure, même si ces moments nous permettent de profiter du jeu d’acteur de Robert Downey Jr. Mais Iron Man 2 nous réserve également quelques très grandes scènes de castagne, rythmées par une musique d’enfer (AC/DC, Daft Punk) et une réalisation d’orfèvre. Néanmoins, on regrettera le peu de présence à l’écran de Natasha Romanoff/La Veuve Noire, interprétée par une Scarlett Johansson resplendissante que l’on espère revoir dans les prochains films. Un dernier conseil? Attendez la fin du générique avant de vous échapper de la salle…

Note: 8/10