Space Invaders Logo

Call Of Duty: Black Ops (Présentation Presse)


Bonjour cher lecteur...

Cet article fait parti d'une archive regroupant l'ensemble des contributions de nos rédacteurs depuis l'année 2008. Aussi, il se pourrait que des images soient absentes ou décalées, merci de ne pas nous en vouloir. Si vous souhaitez tout de même voir certaines images, vous pouvez nous le signaler via notre formulaire de contact et nous nous ferons un plaisir de fouiller dans nos archives pour remettre en ligne nos vieilles photos ou images.

Merci de votre compréhension et bonne lecture !

En début de semaine, j’ai été convié par Activision et la marque Xbox à découvrir le jeu Call Of Duty: Black Ops en compagnie de Josh Olin, Community Manager chez Treyarch. Vous le savez certainement, le studio Treyarch a toujours jouï d’une mauvaise image quand on les associait à la série Call Of Duty (COD 3, World At War), Infinity Ward restant la référence (Modern Warfare 1 et 2). Mais avec le départ des développeurs historiques chez la concurrence, Activision devait à tout prix donner à Treyarch les moyens de ses ambitions et le pari semble en passe d’être réussi! Premiers contacts avec les missions secrètes de la Guerre Froide lors de cette démonstration où trois niveaux nous ont été dévoilés…

Le premier niveau présenté était baptisé WMD (ou Armes de Destruction Massive) et se déroulait en 1968 sur le territoire russe. A bord d’un BlackBird SR-71, vous contrôlez vos troupes au sol et les aider à franchir les premières lignes ennemies. Au bout de quelques minutes, vous voilà enfin dans la peau d’un Black Ops au sol, allongé dans la neige. Et là, tout est bon pour arriver à vos fins: utilisation d’une arbalète en mode furtif ou avec explosifs, descente en rappel, introduction dans un poste de communication ennemi situé à flanc de montagne, base jump… Ce premier niveau met directement dans l’ambiance et l’on retrouve immédiatement cette direction cinématographique qui sied si parfaitement à la série.

Le second niveau, Victor Charlie, se déroulait au Vietnam (le terme VC signifie Viet Cong) après le crash de votre hélicoptère. Ce fut l’occasion d’apercevoir de nouveaux scripts se déclencher, tel qu’un ralenti suivant la balle destinée à tuer le dernier ennemi, mais également quelques séquences sous l’eau. De même, l’utilisation du poignard fut mise en avant via quelques assassinats discrets perpétrés par l’intermédiaire du stick droit. Rien à dire: c’est vraiment beau et joliment scripté! La troisième mission, Payback, se déroulait au Laos et nous permettait de suivre la capture d’un hélicoptère Hind. Ensuite, à vous les joies du pilotage et du massacre à outrance grâce à la mitrailleuse et aux roquettes embarquées.

Enfin, il faut savoir que nous n’avons pas pu essayer le jeu par nous-même et que la plupart des questions posées en session Q&A sont restées sans réponse, sauf une: « rendez-vous le 1er septembre 2010 pour la révélation des modes multijoueur »! Tout juste a-t-on appris que la version PC sera plus aboutie que les versions consoles HD (graphiquement parlant), qu’elle utilisera des serveurs dédiés et qu’un outil de création de Mods devrait être fourni ultérieurement. Parmi les autres indiscrétions, sachez que Call Of Duty: Black Ops utilise une version hautement modifiée du moteur de World At War et ça se sent! Quant à la partie coop, elle sera jouable à 2 en écran splitté ou à 4 en ligne, et devrait proposer une campagne différente du mode solo…

Même si je n’avais pas besoin d’une telle démonstration pour me convaincre, j’ai définitivement hâte d’être au 9 novembre 2010 pour pouvoir entrer dans la peau d’un agent Black Ops. Désormais, il ne me reste plus qu’à précommander l’édition Prestige sur Xbox 360 et à moi les joies du multijoueur…