Space Invaders Logo

[Critique Flash] Mission: Impossible – Protocole Fantôme (Brad Bird)


Bonjour cher lecteur...

Cet article fait parti d'une archive regroupant l'ensemble des contributions de nos rédacteurs depuis l'année 2008. Aussi, il se pourrait que des images soient absentes ou décalées, merci de ne pas nous en vouloir. Si vous souhaitez tout de même voir certaines images, vous pouvez nous le signaler via notre formulaire de contact et nous nous ferons un plaisir de fouiller dans nos archives pour remettre en ligne nos vieilles photos ou images.

Merci de votre compréhension et bonne lecture !

Mission: Impossible Protocole Fantôme (Mission: Impossible Ghost Protocol), durée 2h13, sortie cinéma le 14 décembre 2011, réalisé par Brad Bird, avec Tom Cruise, Jeremy Renner, Simon Pegg, …

Après trois films qui avaient réussi à redonner un peu d’allure à la carrière de Tom Cruise, l’acteur américain (également producteur de la franchise au cinéma) se devait de continuer sur sa lancée et c’est aujourd’hui par le biais de Mission Impossible Protocole Fantôme que Tom Cruise espère revenir sur le devant de la scène. Exit J.J. Abrams qui avait réalisé le troisième opus (mais qui reste producteur), et place à Brad Bird (Les Indestructibles, Ratatouille) pour donner vie à cette ultime (?) mission de l’agent Ethan Hunt. Et pour mener à bien cette tâche, une nouvelle équipe de choc a été formée, composée de Simon Pegg (Shaun Of The Dead, Hot Fuzz), Jeremy Renner (Démineurs, Thor), mais également de la sculpturale Paula Patton (Mirrors)…

Impliquée dans l’attentat terroriste du Kremlin, l’agence Mission Impossible (IMF) est totalement discréditée. Tandis que le président lance l’opération « Protocole Fantôme », Ethan Hunt, privé de ressources et de renfort, doit trouver le moyen de blanchir l’agence et de déjouer toute nouvelle tentative d’attentat. Mais pour compliquer encore la situation, l’agent doit s’engager dans cette mission avec une équipe de fugitifs d’IMF dont il n’a pas bien cerné les motivations…

[dailymotion xnxnlj]

Comme à son habitude, Ethan Hunt débute sa nouvelle mission par une séquence totalement abracadabrantesque où ce dernier doit sortir d’une prison russe type « haute sécurité ». Las, la suite lui donnera rapidement plus de mal puisqu’après avoir infiltré le Kremlin quelques minutes avant qu’une attaque terroriste ne vienne détruire ce symbole de la Russie, Ethan et son équipe deviennent rapidement persona non grata sur Terre, et des cibles potentielles pour les autres agences, voire les assassins évoluant en freelance. Dépourvu de moyens, le plus-tout-jeune Tom Cruise va enchaîner un nombre assez incroyable de séquences faisant la part belle au grand spectable: courses poursuites, tempête de sable, escalade d’une tour de 800 mètres (sans doublure !), infiltrations à haut risque et j’en passe. Au final, exceptée la performance de la française Léa Seydoux, peu crédible dans son rôle de tueuse à gages, Mission: Impossible – Protocole Fantôme regroupe tous les ingrédients d’un film explosif, parfaitement maitrisé, et qui renouvelle la saga au moment où son destin nous semblait scellé… De bonne augure pour un cinquième opus ?

Note: 8/10