Space Invaders Logo

[Critique] Iron Man 3 (Shane Black) – Version 3D


Bonjour cher lecteur...

Cet article fait parti d'une archive regroupant l'ensemble des contributions de nos rédacteurs depuis l'année 2008. Aussi, il se pourrait que des images soient absentes ou décalées, merci de ne pas nous en vouloir. Si vous souhaitez tout de même voir certaines images, vous pouvez nous le signaler via notre formulaire de contact et nous nous ferons un plaisir de fouiller dans nos archives pour remettre en ligne nos vieilles photos ou images.

Merci de votre compréhension et bonne lecture !

Iron Man 3, durée 2h10, sortie cinéma le 24 avril 2013, réalisé par Shane Black, avec Robert Downey Jr., Gwyneth Paltrow, Don Cheadle, Ben Kingsley, Guy Pearce, …

Après deux épisodes réalisés par Jon Favreau (Cowboys et Envahisseurs), l’Homme de Fer est de retour pour un troisième volet qui s’annonce dantesque, d’autant plus qu’il débute la Phase 2 de l’univers Marvel au cinéma. Et cette fois-ci, nous retrouvons donc Shane Black (Kiss Kiss Bang Bang) au scénario et à la réalisation, une occasion idéale d’injecter un peu de sang neuf dans l’univers d’Iron Man. Produit en partie par des investisseurs chinois, ce qui explique entre autres la présence de deux montages différents, Iron Man 3 ne pouvait donc pas rater son entrée, d’autant plus que les enjeux sont particulièrement forts puisqu’il s’agit, ni plus ni moins, que de poser les bases du film Avengers 2 qui devrait sortir en 2015…

iron-man-3-cover

Tony Stark, l’industriel flamboyant qui est aussi Iron Man, est confronté cette fois à un ennemi qui va attaquer sur tous les fronts. Lorsque son univers personnel est détruit, Stark se lance dans une quête acharnée pour retrouver les coupables. Plus que jamais, son courage va être mis à l’épreuve, à chaque instant. Dos au mur, il ne peut plus compter que sur ses inventions, son ingéniosité, et son instinct pour protéger ses proches. Alors qu’il se jette dans la bataille, Stark va enfin découvrir la réponse à la question qui le hante secrètement depuis si longtemps : est-ce l’homme qui fait le costume ou bien le costume qui fait l’homme ?

[dailymotion xzb48q]

Bien que le prologue du film prenne place lors de la nuit de la Saint-Sylvestre en 1999, où le comportement de Tony Stark (Robert Downey Jr.) va avoir des répercussions que nul ne pourrait imaginer, la grande majorité de l’histoire se déroule suite aux évènements du film Avengers. Après que New-York City ait frôlé la destruction totale, Tony Stark, alias Iron Man, retrouve sa paisible Californie mais non sans séquelles. En effet, notre milliardaire a dû faire face à des forces venues d’autres mondes/univers et a également découvert en combattant auprès de Thor / Hulk / Captain America qu’il n’était pas le seul « super-héros » sur Terre !

ironman3-winter

Avec son moral proche de zéro, quitte à délaisser Pepper Potts (Gwyneth Paltrow) qui se rapproche dangereusement d’un ex-ami (interprété par Guy Pearce), Tony Stark passe le plus clair de son temps à réfléchir dans sa cave, essayant tant bien que mal de trouver une utilité à l’existence d’Iron Man. En outre, durant cette période de remise en question, le Mandarin (Ben Kingsley) menace de représailles le monde occidental en divulguant au compte goutte des vidéos prônant la violence et la guerre contre les Etats-Unis. C’est donc dans ce climat assez sombre, et après que Hogan (Jon Favreau), le fidèle ami/chauffeur de Tony Stark, ait été touché par la déflagration d’un infecté du virus Extremis, que notre milliardaire favori va partir en croisade contre le Mandarin, et risquer par la même occasion de perdre tout ce qui comptait pour lui …

ironman3-masque

Une chose est claire en voyant Iron Man 3 : le film n’aura certainement pas la même saveur en ayant été spoilé des tenants et aboutissants du scénario, ce qui devrait déjà vous obliger à courir dans les salles obscures dès la sortie du film ! Résumer Iron Man 3 en quelques mots s’avère donc assez délicat, même si l’on pourrait s’épancher en long et en large sur les innombrables armures qui inondent l’écran (jusqu’à la Mark 42), ou encore sur le Colonel James Rhodes / War Machine (Don Cheadle) qui doit endosser, bien malgré lui, l’armure d’Iron Patriot pour faire plaisir à sa hiérarchie. Pour faire court, Iron Man 3 est un film plein de surprises, notamment grâce à la présence des Extrémis (James Badge Dale en tête), mais également au complot qui vise à destituer/éliminer le Président des USA (interprété par William Sadler). N’ayant jamais lu un comics mettant aux prises Iron Man au Mandarin, j’imagine que les purs fans seront très certainement déçu du traitement réservé au Mandarin, l’ennemi juré d’Iron Man, mais les autres seront abasourdis devant la conviction de cet obscur personnage, prêt à tout pour obtenir gain de cause ! Entre temps, Tony essayera tant bien que mal de nous montrer quelques parcelles de son humanité en prenant un enfant sous son aile, ce qui va bien évidemment nous apporter des scènes totalement inédites, et presque touchantes, même si l’humour scabreux du milliardaire ne tardera pas à poindre le bout de son nez …

ironman3-tournage

En ce qui concerne la 3D, il n’y a clairement aucune raison de préférer voir le film de cette manière plutôt qu’au format classique, même s’il faut avouer que, une fois n’est pas coutume, les lunettes ne devraient pas vous donner une sale migraine en sortant de la salle. Quant à la scène post-générique, attendue en général comme révélatrice de la trâme du futur film Marvel, elle s’avère tout simplement décevante puisqu’il s’agit d’un simple dialogue entre Tony Stark et Mark Ruffalo alias Bruce Banner/Hulk. Pour être franc, et à la vue des différentes bandes-annonces diffusées ici ou là, je m’attendais à un film beaucoup plus axé sur l’action et sur l’héroisme, là où le metteur en scène a clairement pris parti pour la comédie, ce qui n’est pas une tare en soi, loin de là (c’est un peu la marque de fabrique de cette franchise); mais je dois vous avouer que j’espérais retrouver un certain souffle épique lors de ces nouvelles aventures, en vain … Désormais, il faudra très certainement attendre Avengers 2 avant de revoir Tony Stark / Iron Man au meilleur de sa forme (même si la fin de ce volet devrait remettre beaucoup de choses en question), et c’est probablement là la plus grande désillusion de ce film !

Note: 7/10