Pour ce cinquième et dernier carnet de développeurs, Codemasters nous dévoile les paddocks et le garage du jeu F1 2010. Et ce n’est pas un hasard puisque dans ce jeu, dont la sortie est calée au 23 septembre 2010, vos choix et attitudes en coulisses auront une grande incidence sur le déroulement de la saison, et donc sur l’évolution de votre carrière…

[dailymotion xe8am9]

Comment le savent tous les fans de F1, être un des pilotes plus rapides au monde ne suffit pas pour avoir un volant en FORMULE 1. F1 2010 met l’accent sur la vie de sportifs hors norme, du paddock aux conférences de presse d’après course en passant par les stands des écuries. Les joueurs vont être au cœur des WEEK-ENDS de GRAND PRIX™, interagir avec les pilotes rivaux, les techniciens, les fans et les journalistes et tout ceci aura une influence sur le reste de leur carrière. Ainsi, ils devront répondre aux médias soit pour féliciter son équipe, soit pour critiquer le manque d’avancées techniques de leur voiture ou encore pour mettre la pression sur les adversaires dans l’espoir de les voir craquer en cours de saisons.

Pour restituer au mieux les sensations uniques qui font d’un GRAND PRIX une expérience unique, F1 2010 recrée la frénésie des stands et des paddocks en y faisant déambuler les équipes techniques, les ingénieurs et de superbes créatures. Au fil du weekend, l’attention portée au joueur va s’intensifier ou décroître en fonction de ses résultats sur piste. Les attentes varient d’une équipe à l’autre mais le pilote est toujours observé tant par son coéquipier que par les medias, comme dans la réalité.

Dans cette vidéo, Anthony Davidson, pilote de FORMULE 1 et consultant technique sur le jeu, rappelle l’énorme pression qui pèse sur les épaules des pilotes. Les objectifs d’équipes, tout comme les énormes rivalités qui se développent au fil de la saison, se retrouvent dans le jeu. “Les objectifs du joueur seront les mêmes que ceux des vrais pilotes, déterminés en fonction de sa voiture,” détaille Davidson. “Au bout du compte, le seul vrai rival que vous ayez, c’est votre coéquipier et c’est avec lui que vous vous battez tout au long de la saison. C’est très particulier, il faut apprendre à travailler ensemble tout en se livrant une guerre sans merci. Ca peut s’envenimer surtout lors des qualifications où la seule chose qui compte, c’est de le battre. Coûte que coûte.”


Dernière mise à jour: 20 mai 2020