Bonjour cher lecteur...

Cet article fait parti d'une archive regroupant l'ensemble des contributions de nos rédacteurs depuis l'année 2008. Aussi, il se pourrait que des images soient absentes ou décalées, merci de ne pas nous en vouloir. Si vous souhaitez tout de même voir certaines images, vous pouvez nous le signaler via notre formulaire de contact et nous nous ferons un plaisir de fouiller dans nos archives pour remettre en ligne nos vieilles photos ou images.

Merci de votre compréhension et bonne lecture !

Après deux volets assez sympathiques sortis en 2007 et 2009, Codemasters est heureux de nous annoncer que la licence Overlord fait son grand retour dès cette semaine avec Overlord: La Communauté du Mal (Overlord: Fellowship of Evil en vo). Pour l’occasion, le titre est devenu axé coopération puisque ce sont désormais quatre « méchants » (Cryos, Inferna, Hakon et Malady) qu’il faudra diriger dans ce RPG qui utilise la vue du dessus. A noter que le scénario est l’oeuvre de Rhianna Pratchett, spécialiste du genre puisqu’elle avait travaillé précédemment sur Heavenly Sword, Mirror’s Edge, ou encore le reboot de Tomb Raider

Tout ne se passe pas comme prévu pour Gnarl et sa bande de larbins malfaisants. Le dernier Overlord a disparu depuis bien longtemps, châtié par les forces du bien qui en profitent pour dispenser leur insupportable joie de vivre aux quatre coins du royaume. Lassés par tant de bonheur niais, les minions exécutent un rituel trouvé au chapitre « Actes Répréhensibles » du Grand Méchant Livre, la bible des forces du Mal.
Quatre anciens suppôts des enfers récemment décédés reviennent ainsi à la vie pour servir la noble cause du Mal absolu. Les Netherghūls ne sont pas là pour enfiler des perles et faire des farandoles.

Overlord: La Communauté du Mal est d’ores et déjà disponible sur Xbox One, PS4 et PC. En revanche, le prix est un peu salé pour un titre disponible uniquement en téléchargement puisqu’il faudra compter près de 22 Euros pour pouvoir l’acquérir …