Space Invaders Logo

[Test] Army Of Two: Le 40ème Jour (Xbox 360)


Testé en solo et multijoueur sur la version commerciale de Army Of Two: Le 40ème Jour sur Xbox 360.

Quasiment 2 ans après le premier opus, EA Montréal récidive en nous proposant Army Of Two: Le 40ème Jour (The 40th Day en version originale). Le studio promettant d’avoir corrigé les erreurs du précédent épisode, il ne m’en fallait pas plus pour replonger dans l’aventure…

Scénario: Amateurs de scénario travaillé, passez votre chemin! Nos deux mercenaires, Rios et Salem, sont à Shanghai pour une mission de routine: éliminer une cible. Mais alors qu’ils pensaient tranquillement rentrer chez eux pour profiter de cet argent facilement gagné, la ville de Shanghai est victime d’une attaque d’envergure voyant tous ses bâtiments s’effondrer les uns après les autres. Les missiles pleuvent sur la ville, les hélicoptères et avions s’écrasent, et nos deux héros vont devoir se frayer un chemin pour s’échapper tout en luttant contre des milices privées. Notez que vous serez amenés à sauver des otages tout au long du jeu, ou encore à faire des choix moraux dont les conséquences vous seront dévoilées par le biais d’artworks du plus bel effet.

Graphismes: Bien que les bâtiments aient tendance à s’effondrer à tout va, le moteur du jeu n’est jamais pris endéfaut et le tout reste fluide. Bien évidemment, cette fluidité est en partie dû à la faiblesse des textures sur certains éléments du décor qui nous font parfois revenir quelques années en arrière. En revanche, les effets visuels sont légions et les personnages sont extrêmement détaillés. Il faut également noter les efforts apportés à certaines fonctionnalités du jeu, tel le marquage de cibles, qui profitent d’une interface au top et qui rendent ces phases d’action d’autant plus jouissives.

Jouabilité: S’inspirant d’un gameplay déjà vu dans Gears Of War, y compris la lourdeur des protagonistes, cette suite apporte toutefois certains éléments bien spécifiques, notamment au niveau des interactions avec votre coéquipier. Le coeur du jeu étant axé sur la coopération, la croix directionnelle vous permettra de donner des ordres à l’autre mercenaire: cette fonctionnalité vous permettra d’échafauder des tactiques d’approche, notamment face aux boss possédant des armures très solides et un arsenal de destruction massive. La possibilité de prendre en otage certains ennemis, de pouvoir faire le mort ou encore de feindre la reddition finissent par imposer le jeu. S’il fallait trouver un point négatif, c’est très certainement le système de couverture qui devrait être cité, ce dernier ne fonctionnant pas parfaitement et pouvant vous laisser à découvert lors de tirs croisés.

Durée de vie: Comptez 6 heures pour finir la campagne ‘solo’ du jeu, la faute à une IA qui peut paraître bien naïve à certains moments, mais Army Of Two: Le 40ème Jour ne s’arrête pas là. En effet, il est également possible de jouer en coop avec un ami (écran partagé ou en ligne), ou encore de profiter des modes additionnels: Zone de guerre, Duel et Extraction.

Bande son: L’univers sonore est vraiment riche, que ce soit au niveau des bruitages ou de la musique qui colle parfaitement à l’ambiance. Le doublage français de Rios et Salem est globalement réussi, même si l’on aurait aimé avoir la possibilité d’activer des sous-titres car il peut être difficile d’entendre certains dialogues tant les explosions prennent le dessus sur le reste. En revanche, du côté des habitants de Shanghai, on se croirait presque face à une (mauvaise) parodie tellement les accents asiatiques sont caricaturaux.

Conclusion: Le premier Army Of Two ne m’avait pas vraiment emballé et je partais avec quelques préjugés sur cette suite. Et pourtant, EA Montréal a su améliorer sa licence, tout en conservant les points qui avaient fait le succès d’estime du premier; il en ressort que Le 40ème Jour est un vrai régal à jouer, que ce soit seul ou avec un ami. Néanmoins, le jeu reste assez linéaire et la partie graphique mériterait encore un peu de travail. Reste un titre qui ravira tous les amateurs d’action et qui fera découvrir les joies de la coopération aux autres…

Note: 7/10