Asterix Obelix Xxl 3 Menhir Cristal

[Test] Astérix & Obélix XXL 3: Le Menhir de Cristal (Switch)


Astérix & Obélix XXL 3: Le Menhir de Cristal (version dématérialisée, v1.1.53.0, sortie le 21 novembre 2019), Développeur: OSome Studio, Éditeur: Microids

Après s’être fait les mains l’an dernier en portant Astérix & Obélix XXL 2 sur les plateformes récentes dont la Switch (le jeu datait tout de même de 2005), OSome Studio se jette (presque) dans l’inconnu cette année avec un nouveau volet baptisé Astérix & Obélix XXL 3: Le Menhir de Cristal. Le titre propose trois niveaux de difficulté et la possibilité de faire le jeu seul (vous passerez d’un personnage à l’autre via un bouton) ou en coop (auquel cas vous pourrez même jouer avec de simples joycons).

On appréciera dans un premier temps de retrouver des doublages français convaincants avec des voix bien connues des amateurs de nos Gaulois. Vous retrouverez également tout ce qui fait le charme de la licence, comme l’insatiable appétit d’Obélix, des légionnaires romains qui ne sont présents que pour recevoir des tartes, les sangliers, les noms à double sens, et j’en passe. Dans l’ensemble, le jeu est d’ailleurs très agréable à l’oeil et les fans ne seront pas perdus par cette aventure vidéoludique totalement originale, avec ses anachronismes et jeux de mots si chers à la franchise.

Cette fois-ci, Panoramix reçoit un courrier de la grande prêtresse de Thulé, Hella Finidrir, qui lui annonce qu’un grand danger plane sur son peuple et notre druide pense immédiatement au Menhir de Cristal pour lui venir en aide. Sauf que ce dernier n’est plus au complet et qu’il faudra retrouver trois fragments pour lui redonner ses pleins pouvoirs ! Vous l’aurez compris, à vous de retrouver l’ensemble des fragments qui vous permettront de contrôler différents éléments avec le menhir (bien évidemment, c’est Obélix qui se charger de le porter).

La première chose qui risque de vous frustrer, c’est l’absence totale de saut, remplacé par des accélérations furtives d’Astérix pour passer d’une plateforme à l’autre (encore faut-il qu’elles soient à la même hauteur). Et comme le joueur n’a aucun contrôle sur la caméra, vous risquez de recommencer certains passages de plateformes, simples à première vue, mais rendues difficiles par ce manque de visibilité.

En plus de l’histoire principale qui vous fera traverser l’Empire Romain, vous aurez également tout le loisir de mener à bien des quêtes secondaires afin d’améliorer les capacités de nos deux héros. Car oui, en plus du Menhir qui peut évoluer (Pierre, Glace, Feu, Magnétique), nos deux Gaulois peuvent également améliorer leurs combos, leurs coups spéciaux ou encore agir sur leur santé et énergie (cette dernière ayant tendance à disparaitre rapidement, il est préférable de la maximiser au plus vite). Côté particularités, en plus du fameux Menhir de Cristal, Astérix peut engloutir de la potion magique tandis qu’Obélix ne pouvant y gouter (vous savez bien qu’il est tombé dedans étant petit), il devra se contenter de demander à Idéfix d’attaquer les romains (pour une efficacité toute relative).

Concernant les niveaux à traverser, ils sont tous calqués sur un schéma similaire, à savoir des routes et des camps romains à nettoyer (attention aux gradés, aux soldats améliorés et aux clairons). D’ailleurs, il est fort dommage que la mort entraine de devoir recommencer un camp du début (une vraie perte de temps mais qui contribue certainement à la durée de vie avoisinant la dizaine d’heures). Pour les plus courageux, chaque camp nettoyé vous octroie un certain nombre de points suivant vos exploits ainsi qu’une coupe (bronze / argent / or), ce qui devrait en pousser certains à recommencer pour améliorer leurs scores.

Parmi les points négatifs, on notera tout de même une IA aux fraises lorsque vous jouez seul, vous portant à croire que votre compagnon de voyage a fui le combat, ou encore des combinaisons de touches pas franchement naturelles (on ne compte plus le nombre de fois où l’on déclenche une action non souhaitée). Enfin, concernant cette version Nintendo Switch, il est à noter que les cinématiques sont légèrement floues en mode portable, ce qui reste assez inexplicable.

Astérix & Obélix XXL 3: Le Menhir de Cristal est donc une adaptation réussie de la franchise mais sans véritable éclat. On appréciera l’arrivée de la coopération qui vous permettra de revenir sur le titre avec un ami (même si le jeu se fait très bien tout seul), mais la gestion alambiquée des points de sauvegarde pourra vite rendre l’aventure décourageante. Surtout qu’elle tend à se répéter au fil des heures, sans véritable surprise…

Asterix Obelix Xxl 3 Menhir Cristal
Astérix & Obélix XXL 3: Le Menhir de Cristal (Switch)
6