Death Come True (version dématérialisée, v1.2, sortie le 26 juin 2020), Développeur: Too Kyo Games, Éditeur: IzanagiGames

Death Come True est le nouveau titre de Kazutaka Kodaka, le créateur de la série Danganronpa. Mais attention, ce n’est pas à proprement parler un jeu puisqu’il faudrait plutôt le ranger dans la catégorie films interactifs, ce qui devrait rappeler la période si prolifique des FMV aux joueurs les plus anciens.

Nous avons donc à faire à un thriller mâtiné de science fiction, avec son lot de rebondissements et des choix à assumer. Mais comme il est difficile, voire impossible, d’évoquer le scénario, vous devrez vous contenter de savoir que votre héros, incarné par l’acteur Kanata Hongo, se réveille dans une chambre d’hotel, ne sachant pas vraiment ce qu’il fait à cet endroit. Quasi amnésique, il découvre le corps d’une femme dans la salle de bains et son visage s’affiche à la télévision où il est décrit comme étant un tueur en série. C’est alors que quelqu’un frappe à la porte de votre chambre et que le scénario va commencer à s’emballer

C’est donc à vous d’essayer de résoudre cette affaire, sachant que vous ferez plutôt face à un film vous redonnant la main lors de certaines actions avec un semblant d’interaction (comme bouger la caméra ou déclencher des actions prédéfinies). Heureusement pour nous, le jeu profite de sous-titres en français, ce qui facilite grandement la compréhension du récit (même s’il aurait été intelligent de traduire également les éléments hors dialogues, comme la télévision ou le téléphone portable). Mais soyons clairs, le titre donne l’impression que vos choix n’ont pas une énorme incidence sur le scénario et vous allez doucement vous faire à l’idée que vous êtes simplement face à un film à l’interactivité assez réduite.

En revanche, il faut tout de même noter que la partie interaction est bien intégrée et que le rendu visuel donne l’impression d’un produit hyper léché. Comme face à un film ordinaire, il est même possible de faire des pauses et des bonds en avant/arrière (sauts de 10 secondes) au cas où un dialogue vous aurait échappé ou si vous souhaitez revoir une scène (le jeu d’acteurs étant plutôt convaincant). Bref, on sent qu’il y a tout de même eu un gros travail pour réussir à mixer les genres et que le studio y a mis les moyens.

A noter que pour les besoins du test, les capture utilisées sont celles fournies par l’éditeur mais soyez rassurés: tout est parfaitement traduit dans la langue de Molière !

Quant à votre progression, elle vous permettra de débloquer des médailles, ainsi que des vidéos via le Death Tube. Ces dernières, au nombre de 25, vous permettront d’en apprendre un peu plus sur la conception du titre mais il est fort dommage qu’elles n’aient pas profité d’un travail de traduction alors que des sous-titres, même en anglais, auraient vraiment été un « plus » non négligeable (tout le monde ne maitrise pas la langue japonaise). Mais dans l’ensemble, ces extras parviennent à redonner un peu de rejouabilité au titre, notamment pour les plus complétionnistes qui souhaiteraient débloquer toutes les médailles.

Finalement, Death Come True est un film à l’interactivité assez faible et à la durée de vie tout aussi réduite (comptez deux bonnes heures pour en voir le bout). Au prix affiché, proche des 18 Euros, difficile de le recommander pour découvrir un genre qui avait disparu depuis de nombreuses années de nos écrans et qui ne devrait pas plaire à tout le monde. Mais si ces griefs ne vous font pas peur et que vous parvenez à conserver l’effet de surprise, vous devriez tout de même passer un bon moment derrière votre écran, à la découverte d’un titre particulièrement bien peaufiné. Et c’est sans doute là l’essentiel…

Death Come True (Switch)
6