Space Invaders Logo

[Test DLC] Red Dead Redemption – Pack Undead Nightmare (Xbox 360)


Bonjour cher lecteur...

Cet article fait parti d'une archive regroupant l'ensemble des contributions de nos rédacteurs depuis l'année 2008. Aussi, il se pourrait que des images soient absentes ou décalées, merci de ne pas nous en vouloir. Si vous souhaitez tout de même voir certaines images, vous pouvez nous le signaler via notre formulaire de contact et nous nous ferons un plaisir de fouiller dans nos archives pour remettre en ligne nos vieilles photos ou images.

Merci de votre compréhension et bonne lecture !

Testé sur la version commerciale de Red Dead: Redemption sur Xbox 360 avec le DLC Undead Nighmare.

Après avoir réussi avec succès à prolonger la durée de vie de Red Dead Redemption en multijoueur grâce à des DLCs merveilleusement bien orientés, Rockstar Games récidive en modifiant de fond en comble un univers que les joueurs commençaient à si bien connaitre. En effet, la mode étant aux zombies, l’éditeur n’a rien trouvé de mieux que de plonger John Martson en enfer avec le Pack Undead Nightmare. Un mal pour un bien ?

L’histoire est somme toute assez classique. Rentrant chez lui pour rejoindre sa femme et son fils, John constate très rapidement que leur Oncle est absent. Mais cette absence sera de courte durée puisque ce dernier surgit en pleine nuit, un brin agard, poussant des gémissements, le tout en marchant les bras dirigés vers l’avant: l’archétype du mort-vivant. Ni une, ni deux, John se décide à utiliser son plus beau fusil pour ramener cet Oncle sénile à la raison, mais bien trop tard puisque le vieillard profite de ce laps de temps pour mordre sa femme et son fils qui commencent à leurs tours à montrer des dispositions assez étranges à son égard. Une seule solution pour leur venir en aide: contacter le médecin le plus proche afin de dénicher un remède miracle

Et c’est ainsi qu’une nouvelle aventure démarre pour John Marston, une quête dont vous ne verrez le bout qu’après une bonne douzaine d’heures. En revanche, oubliez les automatismes acquis dans Red Dead Redemption puisque dans cette réalité « alternative », les magasins sont définitivement fermés, les munitions se font rares, les ennemis vous jettent de l’acide à tout va et la lampe torche sera votre plus fidèle alliée durant les premières heures. En revanche, il est vrai que l’aventure pourra sembler fastidieuse si vous n’êtes pas patient puisque vous devrez libérer bon nombre de villes du joug des zombies, une tâche qui pourra sembler répétitive voire fastidieuse pour certains joueurs, surtout que vous ne pourrez plus utiliser les campements (trop dangereux ?) afin de vous déplacer à vitesse grand V. Quelques surprises viendront néanmoins émailler vos péripéties, comme la découvertes des quatre Chevaux de l’Apocalypse, difficiles à apprivoiser, mais aux capacités jubilatoires…

[dailymotion xfj35d]

Enfin, le multijoueur se voit également doté d’un nouveau mode (Undead Overrun) où, accompagné de trois amis, vous devrez procéder à un génocide en règle des vagues de zombies déferlant sur vous. Intéressant au début, ce mode devient par la force des choses assez rapidement lassant, voire énervant lorsque vos coéquipiers n’en font qu’à leur tête. A noter qu’un nouveau mode intitulé Territoire est disponible pour le Free Roam, mais que celui-ci n’est pas ancré dans le contexte « zombifiant » de l’extension. Finalement, le seul point noir de ce nouveau contenu additionnel est à chercher du côté du moteur du jeu, toujours aussi spectaculaire, mais qui aurait mérité quelques optimisations afin de palier aux habituels problèmes de collision rencontrés de-ci de-là…

Note: 8/10