Space Invaders Logo

[Test] GTA: Episodes From Liberty City (PS3)


Bonjour cher lecteur...

Cet article fait parti d'une archive regroupant l'ensemble des contributions de nos rédacteurs depuis l'année 2008. Aussi, il se pourrait que des images soient absentes ou décalées, merci de ne pas nous en vouloir. Si vous souhaitez tout de même voir certaines images, vous pouvez nous le signaler via notre formulaire de contact et nous nous ferons un plaisir de fouiller dans nos archives pour remettre en ligne nos vieilles photos ou images.

Merci de votre compréhension et bonne lecture !

Testé en solo et multijoueur sur la version éditeur de Grand Theft Auto: Episodes From Liberty City sur PS3.

En octobre 2009 sortait GTA: Episodes From Liberty City, une exclusivité Xbox 360 négociée à prix d’or, prenant place dans l’univers de Grand Theft Auto IV et regroupant deux chapitres additionnels: The Lost And Damned et The Ballad Of Gay Tony. Quelques mois plus tard, Rockstar Games effectue le grand écart et se décide enfin à sortir la compilation sur PS3 pour le plus grand bonheur de nombreux joueurs impatients de replonger dans cet univers ô combien particulier…

The Lost And Damned vous place dans l’univers d’une bande de bikers se faisant appeler les « Lost », et plus particulièrement dans la peau de Johnny Klebitz. Vous serez au coeur d’une impitoyable guerre des gangs dans laquelle vous devrez vous faire une place tout en faisant attention au reste du groupe (surveiller l’augmentation de leurs stats, mais aussi éviter la mort d’un membre). Quelques subtilités de gameplay font leur apparition, notamment lorsque vous évoluerez avec votre meute: un logo des « Lost » peut apparaître derrière Billy, le leader, vous permettant d’augmenter votre santé et votre protection pare-balles. Les missions sont souvent portées sur les gunfights, mais vous devrez également participer à de nombreux vols de motos. Du côté du multijoueur, les courses seront bien évidemment à l’honneur ainsi que des duels entre flics et voyous.

The Ballad Of Gay Tony met en avant le milieu des boites de nuit. Vous y incarnez Luis Lopez, l’associé de Tony Prince, dans une successions de missions toutes plus délirantes les unes que les autres. C’est bien simple, les équipes de Rockstar Games ont décidé que ce chapitre serait un défouloir total et quasiment tous vos fantasmes seront permis! Bien évidemment, le titre possède son lot de modes multijoueur mais ces derniers sont un poil moins réussis que les précédents.

Bien que le moteur de GTA IV commence quelque peu à dater, ces Episodes From Liberty City représentent un achat obligatoire pour tous les fans de Grand Theft Auto. La durée de vie est carrément énorme pour chaque chapitre: comptez 9 heures pour les 24 missions de Gay Tony et une douzaine d’heures pour la bande de motards, sans compter le temps passé en multijoueur, sur les missions secondaires ou les activités annexes (le base-jump, quel bonheur). Rockstar Games pouvait déjà donner des leçons aux autres studios sur la façon de développer un jeu, ils ont désormais montrer la voie à suivre pour concevoir des contenus téléchargeables dignes d’intérêt…

Note: 8/10