Jeux Olympiques Tokyo 2020

[Test] Jeux Olympiques de Tokyo 2020 (Switch)

Bons plans et offres de précommande

Jeux Olympiques Tokyo 2020

DealJeux Olympiques de Tokyo 2020: Le jeu vidéo officiel (Switch) 

À partir de 26,90€ 

Jeux Olympiques de Tokyo 2020: Le jeu vidéo officiel (version physique, v1.0.2, sortie le 22 juin 2021), Développeur: SEGA, Éditeur: SEGA

Il y a certaines franchises qui ressortent tous les ans, que ce soit du football, du basket-ball, certains FPS ou encore les jeux de danses, là où d’autres licences se rappellent à nous tous les quatre ans en parallèle de certains évènements planétaires comme les Jeux Olympiques. Il ne vous aura pas échapper que les Jeux Olympiques de Tokyo 2020 ne se sont pas déroulés l’an dernier, pandémie oblige, mais ils devraient bien avoir lieu cette année au Japon avec des protocoles sanitaires assez drastiques. Après nous avoir déjà proposé la version estampillée Mario & Sonic, SEGA revient sur le devant de la scène cette année avec Jeux Olympiques de Tokyo 2020: Le jeu vidéo officiel, un titre qui était déjà disponible au Japon depuis près de deux ans.

Entendons nous bien, n’ayant jamais joué à l’opus sorti au Japon, même s’il m’attiras du coup de l’oeil, je ne suis pas capable de vous dire si la version occidentale a subi des améliorations ici ou là, même si l’on se doute bien que notre version tient compte des différents patchs (correctifs ou non) sortis pour la version japonaise. Il y a notamment l’ajout de la tenue « Sonic » pour les fans de la mascotte de SEGA, mais pour le reste… Toujours est-il que vous débuterez le jeu en créant votre avatar, une tâche qui peut s’avérer assez longue si vous choisissez de reprendre en main les moindres détails de votre sportif de haut niveau.

Au niveau des épreuves, le studio a eu la bonne idée de proposer un large panel de disciplines. C’est ainsi que l’on se retrouve avec de l’athlétisme, de la natation, du football (parmi d’autres sports collectifs), du tennis, de la boxe et j’en passe. Il faut tout de même avouer que l’on est quelque peu étonné de découvrir des épreuves du type BMX ou Baseball, mais il en faut pour tous les goûts. Au total, SEGA annonce que le jeu propose 18 épreuves, mais ce nombre n’est pas tout à fait exact, puisque le 100m et le relais 4x100m se ressemblent pas mal, tandis que le tennis et le tennis de table proposent tous deux des variantes (jouer en simple ou en double). Quoiqu’il en soit, tout un chacun devrait trouver son bonheur parmi cette sélection, ce qui reste l’atout principal d’un bon party-game.

Chaque épreuve se déroule sur le même rythme: qualifications, demi-finale, finale. Prenons le football par exemple: les matchs durent 3 minutes et des astuces sont diffusées sur les écrans de chargement entre chaque tour (chargements assez longs malheureusement). Si c’est la première fois que vous tentez votre chance, un tutoriel très rapide vous apprendra 2 ou 3 touches à connaitre, mais il sera toujours préférable d’aller vérifier les commandes afin de mieux appréhender vos possibilités in-game. Au fur et à mesure de vos victoires, de nouvelles astuces se débloqueront: c’est assez louable, même si certaines d’entre elles lorgnent plutôt vers le bon sens.

Attention tout de même, si l’on n’est pas dans l’opus Mario & Sonic aux JO 2020, il est tout de même possible de décrocher des coups spéciaux qui pourraient vous donner un certain avantage (dans les matchs de foot par exemple, seul un joueur a la possibilité de faire ces méga-tirs). Même si l’on fait face au jeu officiel de la compétition, le gameplay est tout de même très axé arcade, ce qui se marie parfaitement bien avec l’esprit fun qui transpire de l’ensemble. Enfin, une fois la médaille d’or décrochée, il sera toujours possible de retenter sa chance, ou de passer sur le mode entrainement (on fait un peu les choses à l’envers) où de nouveaux défis s’offriront à vous.

Comme souvent lorsque vous jouez contre une IA, vous risquez de voir le niveau monter d’un bon cran lors de la finale. Ce fut notamment le cas pour moi en finale olympique du tennis de table où la balle commençait à avoir des trajectoires complètement folles alors que tout était fluide jusqu’alors.

Du côté de la maniabilité ou de la profondeur de jeu, il ne faut bien évidemment pas s’attendre à un titre qui essaye de concurrencer les cadors du genre mais si vous cherchez une bonne dose de fun, certaines épreuves devraient vous convaincre. Surtout qu’il est possible de jouer en local, mais aussi face à des joueurs du monde entier: les Jeux Olympiques méritaient bien cette dimension mondiale pour permettre à tout un chacun de se confronter à d’autres nations.

Outre les temps de chargement assez longs, on regrettera également certaines commandes assez étranges, comme lors du saut en longueur où il faut essayer de faire un angle de 45° avec votre pad pour obtenir des résultats dignes d’une qualification. Autant vous dire que ce sera quasi mission impossible si votre Nintendo Switch n’a plus un stick gauche pleinement fonctionnel (et même comme ça, il faut pas mal de chance).

Au final, Jeux Olympiques de Tokyo 2020: Le jeu vidéo officiel est très plaisant à jouer et parfaitement adapté au modèle hybride de la console de Nintendo puisqu’il est possible d’atteindre la finale d’une épreuve en moins de 10 minutes. Le titre propose un grand nombre de modes de jeux, permettant notamment de combiner/enchainer les épreuves, mais aussi de jouer seul ou en multijoueur. Les complétistes seront aux anges en découvrant une section stats plutôt fournie, mais également des tenues à acheter/débloquer en échanges des points gagnées lors des épreuves. Bref, le titre devrait vous faire tenir quelques semaines, en attendant de découvrir les véritables JO de Tokyo 2020 !

Jeux Olympiques Tokyo 2020
Jeux Olympiques de Tokyo 2020 (Switch)
7