Space Invaders Logo

[Test] Banjo-Tooie (XLA)


Testé sur la version commerciale Xbox Live Arcade.

Le 29 avril 2009 sortait sur Xbox Live Arcade l’une des plus belles perles de la Nintendo 64: Banjo-Tooie ! A l’époque, nous en étions encore à tester Banjo-Kazooie (par ici), toujours sur XLA, mais le fun étant au rendez-vous, nous n’avons pas pu résister à l’achat compulsif du deuxième épisode. Le jeu étant assez long, le test aura mis plus de temps que prévu à débarquer sur Gamers Life …

banjotooie-logo
Deux années après les premières aventures de notre ours préféré, la Montagne Perchée vit paisiblement. Mais c’est sans compter sur les acolytes de l’infâme sorcière Gruntilda, dont ses deux soeurs maléfiques, qui ramènent celle-ci à l’air libre (et donc à la vie) grâce au sort Boulder Blast. Sa vengeance s’abat alors sur la maison de Banjo, où la bande habituelle était réunie autour d’une bonne partie de poker: tout le monde réussira à s’échapper excepté Bottles, la petite taupe. Ni une, ni deux, nos compères sont bien décidés à traverser une dizaine de mondes totalement en 3D (et beaucoup plus vastes que dans le premier opus) pour vaincre la sorcière Grunty, et ramener à la vie leur ami Bottles.

banjotooie-vide

Côté maniabilité, il n’y a pas grand chose à reprocher au titre de Rare. Le stick gauche permet de déplacer les personnages, tandis que le stick droit vous fera prendre le contrôle de la caméra (pour le meilleur, et pour le pire). Le bouton B permet d’interagir avec les éléments du décor, le bouton A permet de sauter et le bouton X sera utilisé pour les attaques, mais également pour plonger. Le bouton Y vous permettra de passer en vue subjective. Quant aux gachettes, une  pression continue  permettra à votre personnage de s’accroupir (puis de sauter plus haut par exemple en appuyant sur le bouton adéquat).

banjotooie-fight

Si vous n’avez pas connu les aventures de Banjo sur N64, vous risquez d’avoir mal aux yeux devant les graphismes quelque peu cubiques (même si l’apport de la HD se fait sentir), les niveaux assez vides, les ennemis qui se comptent sur les doigts d’une main, et la difficulté étudiée pour tous (c’est-à-dire qu’elle ne vole pas bien haut …). En revanche, ceux qui connaissent déjà les aventures de Banjo-Tooie s’apercevront des améliorations, telle que la profondeur de champ, bien supérieure, mais surtout un (très) net gain en fluidité. Bien évidemment, les autres ingrédients ayant fait le succès de la série sont toujours présents: les gags et l’humour noir.

banjotooie-mine

Banjo-Tooie est un jeu de plateformes, mais également un jeu d’aventures: comptez une cinquantaine d’heures si vous voulez finir le jeu à 100%. Heureusement, les développeurs ont pensé à intégrer des téléporteurs (sous forme de socles magiques) pour vous rendre d’un endroit à l’autre assez rapidement. Vous serez même amenés à incarner d’autres personnages, tels que Mumbo, ou tout simplement à vous transformer!!!

Points positifs:
– durée de vie
– super prenant
– l’humour omniprésent
– les modes multijoueur

Points négatifs:
– il y a de quoi se perdre
– la partie audio est assez crispante
– la caméra

Note: 8/10