Space Invaders Logo

[Test] Cocoto Festival (Wii)


Testé en solo et multijoueur sur la version commerciale de Cocoto Festival.

Soyons clair dès le début, Cocoto Festival n’est pas un jeu à mettre entre toutes les mains. Livré avec un fusil (relativement bien conçu) servant de coque pour la wiimote et le nunchuck, Cocoto Festival cible un jeune public, voire des joueurs « casual ». Le diablotin Cocoto ne semble d’ailleurs pas trop s’en cacher, évoluant dans un univers accessible à tous, et souvent loufoque.

Le jeu se présente tout simplement comme un ball-trap moderne. Au fur et à mesure des niveaux (au nombre de 150), vous allez devoir exercer vos talents pour vous débarrasser d’un nombre précis d’ennemis (lézards, moustiques taupes et autres crustacés). Car oui, Cocoto et ses amis sont tout de même pacifistes et utilisent des bouchons en lieu et place de balles, bouchons que vous pourrez d’ailleurs faire évoluer en passant par le magasin. Côté son, ne vous attendez pas à des voix digitalisées car ici, tout n’est qu’histoire de cris et de grognements.

Relativement facile/lassant pour des joueurs chevronnés (le niveau de difficulté n’est pas bien élevé et l’ensemble est assez répétitif), Cocoto Festival permettra sans problèmes à vos enfants et neveux de s’amuser sur la Wii, jusqu’à 4 joueurs simultanément, tout en faisant preuve d’adresse et de réflexion. En effet, certaines séquences vous demanderont un peu plus qu’un simple tir pour déloger certains ennemis. Par la suite, vous pourrez passer au Mode Avancé, où votre nombre de bouchons sera limité (mais avec possibilité de recharger) et avec une limite de temps. Finalement, on regrettera surtout le peu de diversité dans les environnements et ennemis, car pour le reste, Cocoto Festival reste un jeu à mettre entre les mains de tous les enfants.

Note: 7/10