Space Invaders Logo

[Test Flash] Mario Kart 7 (3DS)


Bonjour cher lecteur...

Cet article fait parti d'une archive regroupant l'ensemble des contributions de nos rédacteurs depuis l'année 2008. Aussi, il se pourrait que des images soient absentes ou décalées, merci de ne pas nous en vouloir. Si vous souhaitez tout de même voir certaines images, vous pouvez nous le signaler via notre formulaire de contact et nous nous ferons un plaisir de fouiller dans nos archives pour remettre en ligne nos vieilles photos ou images.

Merci de votre compréhension et bonne lecture !

Testé en solo et multijoueur sur la version commerciale de Mario Kart 7 sur Nintendo 3DS.

Après nous avoir proposé un Super Mario 3D Land assez sympathique, Nintendo enchaine les blockbusters sur Nintendo 3DS avec l’arrivée de Mario Kart 7, septième volet de la série débutée en 1993 sur Super Nintendo. Avec ses quatres modes de jeux (Grand-Prix, Time Trial, Bataille de Ballons et Bataille de Pièces) et la promesse d’un retour aux sources, MK7 partait sur de bonnes bases pour nous faire oublier l’épisode Wii, assez bancal. Mais cela suffira-t-il, surtout quand on sait que Nintendo a dû faire appel à Retro Studios afin de finaliser le jeu avant la période ô combien lucrative de Noël ?

Ma progression:

  • Médaille d’or obtenue dans les huit coupes des 3 catégories (50, 100 et 150)
  • Trois étoiles dans toutes les courses (sauf dans la coupe Etoile en 100cc et 150 cc)
[dailymotion xmzr43] [icon_list icon= »save »] Points positifs:
  • le plaisir de pouvoir jouer à Mario Kart quand on veut et où l’on veut
  • l’arrivée des secteurs sous-marins et aériens
  • des circuits qui donnent l’impression d’avoir été longuement réfléchis
  • de nombreux raccourcis à emprunter (voire des fausses pistes)
  • les dérapages sont toujours présents (avec leurs bonus d’accélération)
  • le retour des pièces à collecter afin de gagner en vitesse
  • de nouveaux items à récolter: la Fleur, la Queue de Tanuki, l’Option 7
  • la personnalisation des karts (une activité franchement chronophage)
  • les nombreux personnages à débloquer (y compris votre Mii)
  • des modes multijoueurs solides et accrocheurs
  • les fonctionnalités StreetPass permettant d’affronter d’autres Ghosts en Time Trial
[/icon_list] [icon_list icon= »delete »] Points négatifs:
  • l’impression de vitesse est relativement faible, même en 150cc
  • les crises de nerf si vous désirez obtenir 3 étoiles dans chaque course
  • la console ne peut s’empêcher de tricher
  • l’absence des fausses boites Mystère en course, un item qui pimentait les parties multijoueur sur DS
  • les séquences sous-marines n’ont rien de folichon
  • la sélection des seize circuits dits Classiques est loin d’être optimale
  • on aurait apprécié un éditeur de circuits
  • les modes Batailles
  • les Codes Amis pour les parties multijoueur en ligne
[/icon_list]

Conclusion:

Parfaitement maîtrisé ? On ne pourrait le nier… Malheureusement, à côté de ses nombreuses qualités, ce Mario Kart 7 ne réussit jamais à totalement gommer ses défauts: quasi aucune prise de risque de la part de l’éditeur, trop peu de circuits (32 au total), une absence évidente de vitesse, … Certes, MK7 se rattrape avec ses parties en ligne endiablées, son fun instantané et sa prise en main quasi parfaite, mais les fans du solo risquent de faire la fine bouche devant les contenus proposés (et un challenge quasi inexistant). Reste à espérer que Nintendo retiendra quelques leçons afin d’atteindre la quasi-perfection avec le huitième épisode…

Note: 8/10