Mad Rat Dead

[Test] Mad Rat Dead (Switch)

Bons plans et offres de précommande

Mad Rat Dead

[Bon Plan] Mad Rat Dead (Switch)

À partir de 34,99€ 

Mad Rat Dead (version physique, v1.0.1, sortie le 30 octobre 2020), Développeur: Nippon Ichi Software, Éditeur: NIS America

Développé par Nippon Ichi Software, Mad Rat Dead est un jeu à ranger dans la catégorie des jeux de rythme. Comme d’habitude avec l’éditeur, le titre est uniquement proposé en anglais, ce qui pourrait vous faire rater certains pans de l’histoire si vous ne maitrisez pas la langue de Shakespeare; mais il faut se faire une raison et se lancer dans l’aventure où vous allez devoir incarner un rat de laboratoire en mauvaise position…

Dès son introduction, le titre va vous questionner sur des choix cruciaux: si on a presque l’impression de passer un test psychologique, je n’ai pas vraiment compris quel était l’impact de nos réponses sur la suite de l’aventure (si tant est qu’il y en ait un). Toujours est-il que notre héros va finir par se faire disséquer lors d’une expérience scientifique, avant d’arriver dans un endroit assez étrange qui sert de tutorial.

Après avoir appris les bases du jeu qui vous demande « simplement » d’appuyer sur des boutons au moment adéquat, notre rat va rencontrer le Dieu des Rats (rien que ça). Ce dernier va alors lui proposer de l’aide pour revivre la dernière journée de sa (courte) vie et réaliser son dernier voeu, sans pour autant s’attendre à une telle réponse de notre cher rat. En effet, votre héros ne pense plus qu’à une chose, la vengeance, et il fera tout ce qui est en son pouvoir pour assouvir son envie…

Si le titre aurait très bien pu se contenter d’être un jeu de plateforme, le studio a décidé de rajouter une surcouche jeu de rythme à l’ensemble, histoire de pimenter un peu plus votre aventure. Et à vrai dire, j’aurais certainement préféré que l’on s’en tienne à un concept plus simple (ce n’est qu’un avis personnel) car en l’état, j’ai eu beaucoup de difficultés à avancer dans le titre. Il est de notoriété publique que je suis très mauvais dès qu’il y a le mot « rythme » associé (ex: danser), mais pour le coup je n’avais pas encore été confronté à ce problème dans un jeu vidéo. Autant vous dire que j’ai eu beaucoup de peine à progresser

Et pourtant il y a des concepts assez sympathiques pour le joueur, comme la possibilité de remonter le temps lorsque votre rat meurt. C’est tout bête, mais cela empêche de devoir recommencer les niveaux à zéro pour un simple problème de saut (et franchement, vous allez utiliser très souvent cette fonctionnalité). Attention tout de même car chaque niveau doit être complété dans un temps imparti et il ne sera pas rare de voir le couperet tombé, faute de temps! L’utilisation du retour-arrière a un coût non anodin puisqu’il aura des répercussions sur le temps restant: c’est donc une arme à double tranchant.

Pour gagner en efficacité, il faut enchainer les actions en rythme (il y a une aide visuel en bas de l’écran, correspondant au rythme cardiaque du rat), ce qui vous permettra de ne pas trop ralentir votre progression (sinon votre protagoniste se traine) et donc d’espérer arriver à la fin des niveaux. Malheureusement, le jeu ne parvient pas non plus à être un maitre-étalon du genre plateformes et propose une maniabilité par toujours évidente, notamment lorsque vous approchez des bords d’une plateforme. On passera également sous silence les différentes manières de se débarrasser des ennemis, pas franchement simples à assimiler (je n’ai pas trouvé de logique derrière ces actions). Enfin, histoire de rajouter un peu de difficulté à l’ensemble (si cela était nécessaire), les confrontations contre les boss seront une véritable souffrance tant que vous n’aurez pas déceler leurs points faibles…

D’un point de vue graphique, il faut tout de même avouer que le jeu est fort agréable à l’oeil, que ce soit au niveau du personnage principal (superbement animé, avec son coeur apparent) ou des environnements. C’est d’ailleurs l’un des points forts du jeu, avec sa partie sonore qui s’avère être tout simplement excellente avec une rimbambelle de titres electro-jazzy qui donnent envie de faire perdurer l’aventure, même lorsque l’on éprouve simplement le besoin de fracasser sa console puisque le rythme est calé sur votre coeur et non pas sur la musique ambiante.

Un des principaux problèmes réside dans le fait que ce rythme est affiché en bas de l’écran et qu’il faut donc garder un oeil sur cet indicateur, tout en faisant attention à tout ce qui peut apparaitre à l’écran. Et comme il est conseillé de jouer avec des écouteurs pour bien profiter de la bande originale, difficile de ne pas vouloir s’aligner sur le rythme de la musique (particulièrement entrainante), ce qui peut avoir des répercussions dramatiques…

Avec tous ces éléments, je dois bien vous avouer que je n’ai pas réussi à aller jusqu’à la fin du jeu. Et pourtant j’ai bien dû passer sept heures dessus, là où mes camarades me disaient « t’en fais pas, il se finit en 6 heures ». Mais pour ma part, j’étais encore loin de la fin et j’ai dû me résigner à arrêter plutôt que de sombrer dans le dégout. Et je ne vous parle même pas des notes obtenues à la fin de chaque niveau: il me semblait impossible (en l’état) d’espérer obtenir des notes de type A ou S.

Au final, il est bien difficile de conseiller Mad Rat Dead à tout un chacun, et pas uniquement en raison de son humour noir omniprésent. Doté d’une durée de vie de six heures pour les plus habiles, le titre se révèle tout de même être un jeu de rythme aux mécaniques de jeu assez contraignantes et parfois difficiles à assimiler. Si l’on rajoute à cela le sentiment de répétitivité qui jonche l’ensemble, il ne reste pas grand chose à sauver si ce n’est sa bande originale, tout simplement grandiose. Mais en l’état, pas certain que le titre parvienne à rassembler les foules, même si le concept mériterait certainement d’être amélioré/peaufiné à l’occasion d’une suite…

Mad Rat Dead
Mad Rat Dead (Switch)
5