Valkyria Chronicles 4

[Test] Valkyria Chronicles 4 Complete Edition (Stadia)


Valkyria Chronicles 4 Complete Edition (version Stadia, sortie le 8 décembre 2020), Développeur: SEGA, Éditeur: SEGA

Déjà disponible sur consoles et PC depuis 2018, Valkyria Chronicles 4 a désormais le droit à son portage sur la plateforme Stadia dans une version dite complète puisqu’elle embarque l’ensemble des extensions (notez que cette Complete Edition est également disponible sur les autres plateformes depuis 2019). Pour un peu d’historique sur cette franchise, sachez que le premier volet est sorti en 2008 et qu’il existe également deux spin-offs assez dispensables; mais pour la première fois dans la série, nous pouvons profiter d’une traduction française ce qui permet de le rendre accessible à plus de joueurs.

Le scénario prend place en parallèle des évènements du premier opus, lors de la guerre entre l’Alliance Impériale et la Fédération Atlantique, et vous propose de suivre les aventures de l’Escadron E de la Fédération en 1935 sur le continent Europa. Rassurez-vous, il n’est pas nécessaire d’avoir touché aux épisodes précédents pour apprécier celui-ci mais pour les connaisseurs, sachez que votre escadron sera composé de combattants natifs de Gallia (supposément neutres).

S’il fallait définir le genre pour les novices, ce serait un énorme mix entre stratégie au tour par tour, jeu de rôle et jeu d’action en temps réel à la troisième personne. Si vous êtes un habitué des jeux de stratégie au tour par tour, le côté tactique ne devrait pas vous surprendre, mais le jeu prend une toute autre dimension lorsque vous prenez le contrôle d’une unité puisqu’au lieu de la déplacer sur la carte, l’affichage va passer en vue TPS pour vous permettre de mieux appréhender l’action (déplacements, tirs, sniper…). Alors évidemment, tout n’est pas permis puisque vous aurez un nombre maximal d’actions par tour (déterminé par vos Points de Commandement), avant de passer à la main à l’adversaire mais la bonne nouvelle pour les habitués, c’est que désormais le Char ne vous coûtera plus qu’un PC (au lieu de trois). D’un autre côté, cette notion de PC vous obligera à bien réfléchir à votre stratégie puisque vous ne pourrez pas forcément bouger chaque unité lors de votre tour.

Et comme vous êtes également dans un RPG, chaque personnage est associé à une classe, avec ses bons et ses mauvais côtés, ses statistiques à gérer pour déployer au mieux vos soldats, et surtout une expérience à faire progresser (et qui pourra vous faire débloquer de nouvelles armes par la même occasion). On appréciera également la possibilité de pouvoir sauvegarder à n’importe quel moment, même lors d’un siège (en utilisant différentes sauvegardes): pratique pour éviter les désastres, ou tout simplement pour pouvoir reprendre votre partie plus tard.

D’un point de vue graphique, il faut bien avouer que le moteur CANVAS fait des merveilles lors des phases d’action: c’est beau, c’est fluide et l’affichage en 3D rajoute une énorme dose de stratégie (à comparer avec un « simple » quadrillage comme d’autres Tactical-RPG). Le style navigue entre cel-shadding et crayonné type aquarelle: difficile à décrire clairement mais tout bonnement superbe ! En revanche, on pourrait regretter que ce parti pris ne soit pas plus mis en avant lors des scènes entre les différents protagonistes puisqu’elles se résument à des visages et à de longues, très longues, discussions. Il faut donc aimer lire pour réellement apprécier le titre mais c’est une caractéristique typique de ce type de jeux qui a également tendance à vous ensevelir sous tout un tas de notions et d’actions à votre disposition: il est préférable d’être bien réveillé pour parvenir à tout comprendre.

A noter que ce test a été réalisé sur Stadia sur une connexion fibrée et aucun souci n’a été remonté, que ce soit en jouant sur une TV ou sur un iPad: c’est aussi ça l’avantage du jeu en streaming, même si l’on perd évidemment la possibilité de jouer où bon nous semble comme avec la version Nintendo Switch.

Avec une durée de vie dépassant allègrement les 70 heures et son contenu gargantuesque, Valkyria Chronicles 4 Complete Edition est un véritable bijou que tous les fans de tour par tour devraient, à minima, essayer, ne serait-ce que pour goûter aux passages de toute beauté sur les champs de bataille. Le choix de la plateforme reste évidemment une question importante mais en l’état, je n’ai rencontré aucun problème à jouer sur Stadia, quelque soit le périphérique utilisé. Il ne reste plus qu’à espérer que SEGA ou d’autres éditeurs continuent à adapter ce genre sur la plateforme, histoire d’en faire profiter le plus de monde possible…

Valkyria Chronicles 4
Valkyria Chronicles 4 Complete Edition (Stadia)
8