Space Invaders Logo

[Avis] The Mentalist Saison 2 (Bruno Heller)


Un mentaliste utilise ses extraordinaires dons d’observation pour résoudre des crimes en tant qu’inspecteur indépendant travaillant aux côtés de la police…

N’ayant pas donné mon avis sur la première saison, un retour s’impose afin de vous présenter les différents protagonistes de The Mentalist. La série nous permet de suivre les enquêtes de l’équipe phare du CBI (Bureau Californien d’Investigations) dirigée par Teresa Lisbon, interprétée par Robin Tunney, surtout connue pour avoir joué le rôle de l’avocate Veronica Donovan dans la première saison de Prison Break. Son équipe est composée de Kimball Cho (Tim Kang), Wayne Rigsby (Owain Yeoman), Grace Van Pelt (Amanda Righetti) et bien évidemment Patrick Jane, leur consultant de choc, sans qui les enquêtes seraient résolues beaucoup plus difficilement. Ce dernier est interprété par Simon Baker qui obtient ici la consécration après une accumulation de seconds rôles au cinéma (L.A. Confidential, Planète Rouge, Le Diable s’habille en Prada) et une première série arrêtée après trois saisons en 2004 (Le Protecteur).

Pour vous situer le personnage, il faut savoir que pendant de nombreuses années, Patrick Jane animait une émission de télévision où il se faisait passer pour un médium: il choisissait des membres dans le public et commençait ensuite son show en prétendant communiquer avec l’au-delà. Tout allait bien jusqu’au jour où il s’en est pris publiquement à John Le Rouge (Red John en version originale), un tueur en série qui s’est à son tour vengé sur sa femme et sa fille. Pris par le remords, envahi par le chagrin, Patrick Jane est dès lors devenu consultant pour le CBI, utilisant ses dons pour aider Lisbon et son équipe à résoudre des enquêtes plus ou moins tordues tout en gardant un oeil attentif sur la traque de John Le Rouge. Et cette seconde saison de The Mentalist risque de décevoir bon nombre de téléspectateurs qui attendaient d’en savoir plus sur le tueur en série. A peine évoqué lors des premiers épisodes où son affaire est reprise par une autre équipe, il faudra attendre le huitième épisode pour entendre à nous parler de lui dans un épisode très justement intitulé « Le Bras droit de John le Rouge », puis l’épisode final où les smileys du tueur feront leur retour. C’est léger, voire beaucoup trop léger pour celui qui est censé être le fil rouge de la série et il faudra vraiment que Bruno Heller et ses scénaristes se ressaisissent lors de la troisième saison!

Le reste de la saison n’est qu’une succession d’enquêtes qui pourraient très bien avoir leur place dans une autre série. Certes, le charme de Simon Baker fait mouche à chaque fois et cette seconde saison nous permet également de connaître le passé sombre de Cho ou encore de voir Rigsby et Van Pelt se rapprocher, mais il n’y a finalement pas grand chose d’autre à se mettre sous la dent. Aux côtés des nombreuses guests invitées sur le tournage, signe de la très bonne santé de la série, il faut toutefois noter le départ de Gregory Itzin qui jouait Virgil Minelli, le chef du CBI: ce dernier a dû reprendre son excellente interprétation du Président Charles Logan lors des derniers épisodes de la série 24. En parlant de 24, c’est justement Leslie Hope, alias la voyante Kristina Frye dans la première saison (et accessoirement Terry Bauer dans 24), qui fête son grand retour lors du final pour une nouvelle passe d’armes avec Patrick Jane, ce dernier étant toujours persuadé qu’elle n’est en rien une voyante mais plutôt une grande imposture.

Aux USA, l’audience de The Mentalist ne semble pas vouloir fléchir avec près de 17 millions de téléspectateurs lors de certains épisodes et la France n’est pas en reste avec des pointes à quasiment 10 millions. Ce ne sera donc pas une surprise de voir Patrick Jane faire son grand retour aux Etats-Unis dès cet automne pour une troisième saison qui devrait l’amener à se confronter plus souvent à John Le Rouge. Quant à la France, la seconde saison arrivera dès la rentrée sur TF1: saurez-vous démasquer John Le Rouge? Pour ma part, j’ai déjà ma petite idée…

Tigre, Tigre, Brûlant, Brillant, dans les forêts de la nuit. Quelle main, quel œil immortel ont fabriqué ton effroyable symétrie ? (Le Tigre par William Blake)

Note: 7/10