Space Invaders Logo

[Avis] The Mentalist Saison 4 (Bruno Heller)


Bonjour cher lecteur...

Cet article fait parti d'une archive regroupant l'ensemble des contributions de nos rédacteurs depuis l'année 2008. Aussi, il se pourrait que des images soient absentes ou décalées, merci de ne pas nous en vouloir. Si vous souhaitez tout de même voir certaines images, vous pouvez nous le signaler via notre formulaire de contact et nous nous ferons un plaisir de fouiller dans nos archives pour remettre en ligne nos vieilles photos ou images.

Merci de votre compréhension et bonne lecture !

Un mentaliste utilise ses extraordinaires dons d’observation pour résoudre des crimes en tant que consultant travaillant aux côtés de la police. Une façon pour lui contribuer à la justice et de démasquer le mystérieux tueur en série qui a assassiné son épouse et sa fille…

Après avoir assez sournoisement oublié de donner mes impressions sur la saison 3 de The Mentalist, il me tenait à coeur de vous faire part de mon avis à chaud sur cette quatrième saison en compagnie de Patrick Jane (Simon Baker). Car après la fin (assez épique) de la saison précédente, où Patrick Jane réussissait à tuer John Le Rouge au coeur d’un centre commercial, quelques doutes subsistaient. Avait-on assisté à la fin du tueur en série le plus recherché des Etats-Unis ? Comment la série allait-elle survivre à cette disparition ?

Après quelques mois de pause estivale, la rentrée 2011 nous a permis d’avoir des réponses assez rapidement. En effet, après avoir passé quelques temps en prison, Patrick Jane a (malheureusement) découvert que sa victime n’était qu’un vulgaire pantin/psychopathe, qui cachait tout de même certains lourds secrets. Il n’en reste pas moins que pour le reste du monde, notre mentaliste préféré a bel et bien tué Red John et cette nouvelle saison va donc jouer sur cette ambiguïté, et notamment au cours du procès où Patrick Jane va démontrer tous ses talents de beau parleur pour convaincre le jury qu’il s’agissait bien de Red John et qu’il l’a fait car c’était « juste ». Mais aussitôt libéré, et après avoir mis Teresa Lisbon (Robin Tunney) dans la confidence, la chasse repart de plus belle…

Malheureusement, cette nouvelle saison contient bon nombre d’épisodes « standalones », comprenez par là qu’il s’agit d’enquêtes du CBI totalement indépendantes de la mythologie de la série, certaines d’entre elles étant toutefois l’occasion de rencontrer le frère de Teresa (épisode 6), puis l’ex de Teresa (épisode 22) ou encore des anciennes connaissances de Patrick Jane (épisode 19). De même, les habitués de la série seront également aux anges de retrouver des enquêtes avec Bret Stiles (Malcom McDowell), le dirigeant de la secte Visualize, et Erica Flynn (Morena Baccarin, V 2009). Mais soyons clair, il n’y a pas franchement d’épisode inoubliable et l’ennui va rapidement vous gagner. Bien sûr, il est toujours agréable de retrouver Kimball Cho (Tim Kang), qui va tomber amoureux d’une prostituée, Wayne Rigsby (Owain Yeoman) qui aura la joie de devenir père d’un petit Benjamin, ou encore Grace Van Pelt (Amanda Righetti) qui peine à se remettre des évènements ayant entraîné la mort de son ex-fiancé; mais si l’on aime la série Mentalist, c’est aussi pour John Le Rouge et ici, il y a de quoi rester sur sa faim…

Le célèbre smiley rouge va néanmoins refaire une apparition dès le septième épisode, quand un nouveau tueur en série va venir hanter les rues de Sacramento, tueur qui sera rapidement démasqué par Patrick Jane. Puis l’ombre de Red John planera sur certains épisodes quand l’Agent Spécial du FBI Susan Darcy (Catherine Dent) commencera à se poser des questions sur le fait que Patrick Jane ait bel et bien tué le véritable John Le Rouge. Las, il faudra attendre la fin de saison, les deux derniers épisodes pour être plus précis, avec notamment l’anniversaire de la mort de la femme et de la fille de Patrick, pour entendre à nouveau parler de notre psychopathe préféré.

Evidemment, ne comptez pas sur moi pour vous gâcher la fin de saison, une fin écrite par Bruno Heller « himself » et qui lance la saison 5 sur de (très) bons rails. Sachez tout de même que ce double épisode final est une nouvelle fois l’occasion d’admirer tout le talent de Simon Baker, toujours aussi bon quand il s’agit d’interpréter le célèbre consultant du CBI, et même de le voir tomber amoureux (à moins qu’il ne s’agisse d’un stratagème ?). Malheureusement, il semblerait que cette saison 4 n’ait pas connu d’aussi bonnes audiences que les trois précédentes aux Etats-Unis, même si l’on parle tout de même 13 à 14 millions en moyenne, et CBS a décidé de diffuser la saison 5 le dimanche soir (au lieu du jeudi) dès septembre prochain, une case qui devrait voir son audience fléchir! Certes, la série semble avoir été imaginée pour tenir sur six saisons, mais il serait grand temps que les scénaristes se remettent en question s’ils ne veulent pas voir la série tourner en rond et mourir à petit feu…

Note: 6/10