Fist Forged In Shadow Torch

[Test] F.I.S.T. : Forged in Shadow Torch (PS5)


F.I.S.T. : Forged in Shadow Torch (version dématérialisée, vxxxx, sortie le 7 septembre 2021), Développeur: TiGames, Éditeur: Bilibili Game

Développé par le studio TiGames, F.I.S.T. : Forged in Shadow Torch est un Metroidvania qui existe notamment grâce à l’initiative PlayStation China Hero Project, qui rassemble des développeurs de jeux indépendants chinois. Le titre avait déjà eu le droit à un sacré coup de projecteur lors d’un récent State of Play, et c’est peu de dire qu’il était attendu par une majorité de joueurs sur PlayStation 5.

Comme évoqué plus haut, FIST est un Metroidvania tout ce qu’il y a de plus classique, mais qui se permet de nous proposer un univers dieselpunk original. Vous y incarnez Rayton, un lapin prêt à taper sur tout ce qui bouge grâce à son exosquelette doté d’un point mécanique géant et qui va devoir explorer la ville de Torch City, sous le contrôle de la Légion depuis six longues années, afin de retrouver son ami disparu. Bien évidemment, ce n’est que le début de l’intrigue puisque vous allez rapidement découvrir un complot qui pourrait rebattre toutes les cartes: l’histoire n’a rien de bien original mais, fort heureusement, la saveur du titre se trouve ailleurs…

Graphiquement, le titre est plutôt propre et mélange habilement le style dieselpunk avec une architecture orientale des années 30: il n’y a pas grand à dire à ce sujet, et hormis quelques fautes de goûts sur la fourrure de certains personnages (probablement dues à l’utilisation de l’Unreal Engine 4), c’est quasiment un sans faute pour ce premier essai non-VR de TiGames.

Si le début du jeu peut sembler assez poussif en terme de déplacements ou de possibilités pour notre héros, rassurez-vous: tout cela est amené à évoluer (après tout, il sort de six années de léthargie). Il y a bien évidemment un arbre de compétences à débloquer au fur et à mesure, mais vous gagnerez aussi la possibilité d’utiliser le double saut ou d’autres mouvements qui vous rendront la vie plus facile dans les bas fonds de Torch City. Comme dans tout Metroidvania qui se respecte, ces fonctionnalités débloquées au fil de la progression vous pousseront souvent à revenir sur vos pas pour ouvrir une porte qui vous tenait tête, ou pour atteindre une plateforme trop éloignée. L’enchainement des combats est également une réussite et vous devriez rapidement être capables d’enchainer les coups afin de réussir des combos de toute beauté : entrainez-vous bien afin d’être prêts pour affronter les boss !

Le jeu sauvegarde assez souvent, ce qui permet de ne pas trop perdre sa progression si tant est que vous ayez envie de tester un autre jeu en parallèle (et oui, FIST devient rapidement très addictif). Enfin, il est à noter qu’un patch devrait sortir d’ici quelques jours/semaines et qu’il vous permettra de jouer au jeu en français, là où les premiers joueurs doivent se contenter de la langue de Shakespeare pour l’interface ou les dialogues. Entendons-nous bien: ce n’est pas de la grande littérature et vous passerez surtout du temps à chercher vos objectifs ou des raccourcis sur la carte, donc même si votre niveau d’anglais n’est pas très avancé, il y a pas de grande crainte à avoir.

Au final, F.I.S.T. : Forged in Shadow Torch est probablement la belle surprise de cette rentrée sur PlayStation 5, avec un univers particulièrement bien travaillé, une touche artistique accrocheuse et un gameplay aux petits oignons pour les combats (là où certaines phases de plateforme pourraient tout de même vous faire criser). Doté d’une durée de vie avoisinant la quinzaine d’heures (comptez cinq heures de plus si vous voulez faire le tour complet du terrier), le titre ne faiblit que rarement en intensité et le seul regret que l’on pourrait avoir, c’est que l’utilisation de la DualSense se fasse à l’économie: il y avait pourtant de belles opportunités de faire vibrer le joueur…

Fist Forged In Shadow Torch
F.I.S.T. : Forged in Shadow Torch (PS5)
8