Rollercoaster Tycoon 3 Complete Edition

[Test] RollerCoaster Tycoon 3: Complete Edition (Switch)


RollerCoaster Tycoon 3: Complete Edition (version dématérialisée, v1.0.1, sortie le 24 septembre 2020), Développeur: QLOC, Éditeur: Frontier

Sorti à l’origine en 2004 sur PC, RollerCoaster Tycoon 3 fait son grand retour cette année avec cette Complete Edition, comprenant le jeu de base (pourvu de graphismes améliorés), ainsi que deux extensions sorties en 2005 (Délires Aquatiques et Distractions Sauvages).

Pour faire simple, le jeu vous propose de créer, modifier et gérer des parcs d’attractions dans différents scénarios proposés (près de 40 en mode carrière), mais il vous permet également de créer vos propres scénarios (mode bac à sable). Et si l’on se fie aux informations officielles, vous aurez un nombre conséquent d’éléments à votre disposition: plus de 300 attractions, 500 éléments de décor, 60 boutiques/services et 20 espèces d’animaux à élever. Bref, il y a de quoi faire…

Pour bien débuter, je vous conseille d’aller faire un petit tour du côté des options de jeu afin de configurer au mieux le titre : monnaie (euros, dollars…), système distance/vitesse (métrique, impérial…), température (fahrenheit, celsius) et langues (une bonne dizaine de choix dont le français).

Comme souvent dans ce type d’adaptations, le côté tactile de la Nintendo Switch n’a pas été pris en compte mais il faut avouer que l’ergonomie générale est assez bien pensée, comme le fait d’appuyer sur la gâchette L pour accéder ensuite à la roue des objets/éléments à placer (sélectionnables avec le stick). Alors bien évidemment, cela restera (beaucoup) moins jouable qu’avec une souris si vous souhaitez peaufiner certaines montagnes russes au virage près, mais pourquoi faire la fine bouche ? Alors certes on s’emmêle un peu durant les premières heures entre les roues de gauche (L) et de droite (R), mais tout cela devrait devenir plus naturel au bout de quelques scénarios.

En revanche, même si le titre nous a été vendu comme ayant reçu une amélioration graphique, il ne faudra pas prendre peur face à l’interface qui rappelle le parti pris graphique des jeux de gestion des années 90, avec de nombreuses fenêtres très sobres (pour ne pas dire moches). Alors évidemment, ce n’est pas le plus important dans ce type de jeux et l’essentiel est bien présent (et surtout, tout est parfaitement lisible), mais on aurait apprécié un petit lifting de ce côté là. Mais en même temps, c’est sans doute ces choix qui permettent aussi de proposer des temps de chargement aussi rapides, et cela contribue grandement au confort de jeu.

Mais n’oubliez pas qu’il s’agit d’un jeu de gestion avant tout et qu’il faudra gérer au mieux les finances de votre parc, en poussant vos visiteurs à consommer (c’est à vous de construire les routes dans le parc donc autant les faire passer devant des magasins). Cette gestion financière vous demandera également de rester humble face au nombre d’attractions que vous pourrez construire dans votre parc, sans oublier qu’il faudra dépenser en R&D afin de débloquer des nouveautés (manèges pour enfants, sensations fortes…), mais également en entretien. De même, votre terrain ne sera pas extensible à volonté: il faudra donc effectuer des choix intelligents, sachant que les montagnes russes permettent de tricher un peu puisque vous pourrez survoler les chemins piétonniers.

Et comme lorsque vous allez vous promener à Disneyland ou au Parc Astérix, les files d’attente seront vos pires ennemies et vous forceront à prendre des décisions plus ou moins impactantes (dupliquer l’attraction ? diminuer le nombre de tours ?). A toutes fins utiles, vous pouvez bien sûr lâcher des mascottes pour divertir vos visiteurs mais tout cela a un coût et vous n’aurez malheureusement pas des fonds infinis.

A noter qu’il existe également une partie éditeur qui vous permet de vous en donner à coeur joie concernant vos personnages/familles, ou pour concevoir des montagnes russes / bâtiments sans limite d’argent.

RollerCoaster Tycoon 3: Complete Edition tient presque du rêve au creu de la main tant il est étonnant (et jouissif) d’avoir un tel jeu sur une console portable. Si l’on réussit à passer outre l’absence des contrôles tactiles, le titre vous procurera de nombreuses heures de jeux (plus d’une centaine pour faire tous les scénarios, la difficulté étant bien présente). Et si le succès est au rendez-vous, pourquoi ne pas se prendre à rêver d’un quatrième volet, avec une ergonomie moins laborieuse sur Nintendo Switch…

Rollercoaster Tycoon 3 Complete Edition
RollerCoaster Tycoon 3: Complete Edition (Switch)
7